AccueilActualitéInsolite : Les nouveaux animaux de compagnies qui font fureur !

Insolite : Les nouveaux animaux de compagnies qui font fureur !

Alors que les chats et les chiens ont toujours eu la meilleure part à nos côtés comme animaux de compagnie, beaucoup d’autres espèces font aussi leur maison avec nous : poissons, hamsters, furets, canaris… Les nouveaux animaux ont le vent dans leur poupe. Cependant, nous ne devons jamais oublier qu’avoir un CNA à la maison signifie aussi assumer une responsabilité allant de la bonne santé à son bien-être. Alors, que devrions-nous considérer avant d’adopter ? Pourquoi et comment trouver un vétérinaire du CNA  ?

« Nouveaux animaux de compagnie » : qu’est-ce qu’un CNA ?

CNA ne sont pas appelés « nouveaux » animaux de compagnie pour rien. Ce sont des animaux qui, historiquement, n’ont pas été destinés à la compagnie humaine, et vice versa. Ici vous trouverez des animaux destinés à la ferme (porcs, chèvres…). Mais aussi des espèces autrefois utilisées en laboratoire (poissons, souris…), ou des espèces plus inhabituelles (scorpions, grenouilles, serpents, tortues, lézards…) Les .

Lire également : Leadership : nos conseils pour devenir un bon leader

Le cochon nain a de plus en plus sa place dans Maisons françaises © n_o_a_n_a

A lire en complément : Top 10 des meilleurs gadget pour rester productifs

Ce sont maintenant des dizaines de millions d’animaux de ce type qui ont eu lieu dans nos maisons pour le plus plaisir des petits et des grands !

Une responsabilité morale

possession d’un animal de compagnie relève de la stricte responsabilité de son propriétaire La , qu’il s’agisse de chats, de chiens ou de tout NAC.

Au moment de la prise de conscience écologique, il s’agit aussi de prévoir au mieux l’arrivée d’un CNA dans la famille. Particulièrement en projetant sur la durée de vie de l’animal et en pensant sérieusement à son origine .

En effet, certains NAC sont prélevés dans la nature et, même si la question est légale, parce que l’espèce concernée ne se préoccupe pas de l’extinction, cela soulève la question essentielle de la valeur d’une telle approche .

Responsabilité juridique

Pour les espèces non domestiques

Certains animaux peuvent faire l’objet d’une autorisation préfectorale quant à leur détention et qu’ils soient sauvages ou dangereux. Ces autorisations, comme le certificat de compétence, permettent au futur propriétaire d’établir un dossier de compétence qu’il soutiendra devant un jury composé de personnes compétentes.

Le propriétaire d’un CNA non domestique doit être en mesure de prouver qu’il est réellement attaché à son bien-être et à sa santé. Mais il devra aussi :

  • être en mesure de présenter un certificat de transfert de l’animal prouvant que l’animal ne l’a pas acheté illégalement
  • faire identifier l’animal chez un vétérinaire du CNA
  • veiller à ce que l’animal ne soit jamais laissé errant dans l’espace public ou non

Selon le Code de l’environnement, le nom correspondant à une ou plusieurs de ces obligations peut valu au propriétaire deux ans de prison et une amende de 15 000 euros . Pour connaître les règles pour tenir un nouvel animal de compagnie, allez ici.

La perruche veuve aime la compagnie de l’Homme © Veera

Pour les espèces domestiques

La loi du 28 janvier 2015 a définitivement reconnu les animaux en droit français comme des êtres vivants doués de sensibilité . C’est sur cette phrase particulière du Code civil que tout propriétaire doit se fonder sur la question de savoir s’il prend bien soin de son animal. C’est le même code qui définira les pénalités en cas de non-respect des obligations du propriétaire.

Saviez-vous : Pour savoir si votre nouvel animal de compagnie est considéré commeun animal domestique ou non , vous pouvez consulter ici l’arrêté du 11 août 2006, qui établit la liste des animaux domestiques. Par exclusion, tout animal qui ne figure pas sur la liste n’est pas considéré comme un animal domestique.

Zoonoses & entreprise : l’importance du vétérinaire du CNA

zoonose est une maladie transmise par les animaux aux humains La . Les risques d’attraper une maladie par un chien ou un chat sont (relativement) bien connus. Ceux liés aux nouveaux animaux de compagnie sont bons Moins.

Avec le CNA ne proviennent pas seulement de nouvelles maladiespotentielles, les allergies doivent être prises en compte. L’arrivée d’un nouveau membre de la famille se prépare également sur ce terrain.

La personne la plus en mesure de vous informer sur le sujet est certainement le vétérinaire du CNA avec qui vous aurez choisi de vivre cette aventure. Parce que vous n’avez pas à vous tromper, anticiper le fait que vous avez besoin d’un vétérinaire spécialiste du CNA, c’est de vous assurer que vous avez beaucoup moins de stress le jour où il y a un coq !

Trouvez votre vétérinaire du CNA

Le site de l’Ordre des Vétérinaires répertorie les professionnels. Vous pouvez effectuer une recherche géolocalisée par spécialité.

Se préparer à s’en occuper

L’ arrivée d’un CNA dans la famille se prépare, anticipe et réfléchit au-delà du coup de tête (oubliez le don !). C’ est un peu de vie qui va sous votre toit et méritera votre attention pour années.

Les

écureuils sont mignons, mais surtout ont des besoins spécifiques à anticiper © Daleen Loest

Renseignez-vous sur ses besoins

  • CNA – les adopter et prévoir les risques

, observez-le pour voir si tout va bien. Guérir chez un vétérinaire du CNA qui peut être relativement cher, mais essentiel. Soyez imaginatif pour le stimuler et veiller à ce que son bien-être soit assuré et bien plus encore. Tout cela fera alors partie d’une nouvelle aventure avec un nouveau membre de la famille ! Lire aussi :

Bannière d’illustration. Chameleon a la cote — demandez à votre vétérinaire du CNA des conseils sur les soins à lui donner. © Saraberdon

Tag : chemise avec costume gris

Partager avec: