AccueilSantéOstéopathie et kinésithérapie, comment choisir entre les deux ?

Ostéopathie et kinésithérapie, comment choisir entre les deux ?

Apparue aux Etats-Unis au XIXème siècle, l’ostéopathie est souvent confondue avec la kinésithérapie. Or, ce sont deux traitements différents. Le choix entre les deux dépendra de la pathologie dont souffre le patient.

La différence entre l’ostéopathie et la kinésithérapie

A voir aussi : 5 avantages d’investir dans l’immobilier neuf

L’ostéopathie et la kinésithérapie servent à soigner les pathologies relatives à la mobilité des articulations du corps humain. Cependant, les techniques utilisées sont différentes. En kinésithérapie, le patient doit faire des efforts musculaires après le massage du kinésithérapeute pour que le traitement soit efficace.

En revanche, l’ostéopathie ne demande aucune interaction du patient. C’est le praticien qui fait tout le travail. Pour venir à bout de la pathologie, il pratique sur le malade une thérapeutique manuelle afin de mobiliser les articulations de celui-ci. Il agit sur les principaux organes en se servant des techniques de torsion, d’élongation et de pression.

A lire également : Huawei : Les nouveaux smartphones qui font fureur !

Outre la différence entre les soins, il y a aussi la différence entre le nombre d’interventions du professionnel. Si une séance d’ostéopathie seulement peut suffire, en kinésithérapie, le patient a besoin de plusieurs séances pour faire disparaitre les blocages articulaires.

Enfin, l’ostéopathie a connu une innovation. Il est désormais possible de recourir à l’ostéopathie crânienne en cas de besoin. Il y a également l’ostéopathie viscérale qui est en plein essor depuis plusieurs années. Cette dernière vise à remettre le système digestif du patient en place.

Comment savoir quel praticien consulter ?

Si vous souffrez d’une pathologie liée à la mobilité de votre articulation, la première chose à faire est de voir un médecin généraliste. C’est lui qui va vous indiquer le traitement adéquat à votre problème sanitaire.

Le kinésithérapeute et l’ostéopathe ne diagnostiquent pas. Le médecin va faire un diagnostic précis de votre maladie. Pour ce faire, il prescrit le plus souvent des radios, des bilans sanguins, un IRM ou un scanner

Il va après vous diriger vers un praticien selon le résultat de vos bilans et analyses sanguins. Il se peut aussi qu’il vous envoie chez un rhumatologue. Dans ce cas, ce sera ce dernier qui va choisir le professionnel à consulter.

Cependant, en général, si la douleur est chronique, le traitement indiqué est la kinésithérapie. Par contre, l’ostéopathie est plus adaptée si le problème vient d’apparaitre. Donc, quelqu’un qui souffre d’un lumbago de manière régulière a tout l’intérêt de consulter un kinésithérapeute.

Ce dernier va montrer les bons gestes et mouvements à faire tous les jours, en plus d’un travail de fond pour éviter le même problème. Il en est de même pour ceux qui ont des troubles musculo-squelettiques et des tendinites du poignet ou des épaules.

Bref, l’ostéopathie est plus utile pour les situations d’urgence. Cette thérapeutique manuelle est très efficace pour apaiser les douleurs articulaires. Il ne faut, toutefois, pas en abuser car elle n’est pas faite pour tout le monde. Si les maux sont de plus en plus forts, il ne faudra pas hésiter à aller consulter un ostéopathe en urgence.

Les contre-indications à l’ostéopathie

Il arrive qu’un ostéopathe décide de ne pas prendre en charge un patient en cas de traumatismes, de fractures, ou en cas de grossesse. L’ostéopathie est aussi contre-indiquée si vous présentez un mauvais bilan biologique ou si la douleur n’est que le symptôme d’un problème sanitaire sous-jacent. C’est pourquoi il est déconseillé d’aller directement chez un ostéopathe. Il faut d’abord voir un médecin.

Ce serait également mieux d’opter pour un médecin ostéopathe au lieu d’aller chez un praticien diplômé d’une école d’ostéopathie. Grâce à sa formation, le médecin ostéopathe a acquis des connaissances lui permettant de voir d’autres problèmes liés à la douleur.

Enfin, en ce qui concerne particulièrement l’ostéopathie viscérale, il ne faut pas oublier de résoudre le problème à a sa source. Le trouble du système digestif est, en effet, souvent lié à l’hygiène de vie et l’alimentation.

Partager avec:
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!