Voyage en Alaska : les sites incontournables à voir sur place

Si l’on parle souvent de safari en Afrique et d’Amazonie, on a tendance a oublié qu’en matière d’étendu sauvage, on a aussi l’Alaska. C’est l’une des destinations préférées de ceux qui veulent côtoyer une nature excellemment bien préserver. Si vous ne connaissez pas encore très bien cette région, laissez-nous vous guider. Découvrez au cours de cet article les sites incontournables qui font de ce coin reculé des États-Unis une destination fascinante.

Les glaciers d’Alaska : Immersion dans la froide beauté

L’Alaska est réputé pour ses glaciers spectaculaires. Parmi eux, le Glacier Mendenhall, situé à proximité de Juneau, offre une vision époustouflante. Sa masse de glace bleutée, ses crevasses impressionnantes et les icebergs dérivants créent un tableau à couper le souffle. Les voyageurs peuvent s’aventurer à pied ou en kayak pour une expérience immersive au plus près de la glace millénaire. C’est une expérience qu’on peut apprécier sans risque de loin lors d’une croisière.

Lire également : Quel est le meilleur cadeau pour une femme ?

Lors d’un voyage en Alaska, vous pouvez aussi admirer le Glacier Matanuska qui offre une perspective bien différente du précédent glacier. Accessible en voiture cette fois, il est l’un des glaciers les plus accessibles d’Alaska. La promenade le long de la langue glacière offre des panoramas à couper le souffle et des opportunités photographiques inoubliables.

Parcs nationaux d’Alaska : Sanctuaires de nature sauvage

Outre les glaciers, l’Alaska est, rappelons-le, une terre sauvage. On y retrouve les parcs nationaux les plus préservés des États-Unis. On pense notamment au Parc National de Denali qui est justement dominé par la montagne du même nom, la plus haute d’Amérique du Nord.

A découvrir également : Argelès-Gazost : flâneries gourmandes et trouvailles artisanales

C’est depuis ce parc qu’on peut apercevoir la toundra alpine, observer la faune locale et, pendant l’hiver, on peut apercevoir les mystérieuses aurores boréales qui illuminent le ciel nocturne. En matière de faune, on y trouve surtout des caribous et les imposants grizzlis.

On a ensuite le Parc National de Kenai Fjords qui, quant à lui, dévoile une côte découpée, des fjords majestueux et des glaciers dévalant jusqu’à la mer. Là encore, c’est depuis une croisière en Alaska qu’on peut admirer la meilleure facette du parc. C’est la meilleure option pour d’admirer des baleines à bosse, des otaries et les impressionnants icebergs flottants dans les eaux froides.

Les Îles Aléoutiennes : Perles volcaniques de l’extrême ouest

Les Îles Aléoutiennes forment une chaîne volcanique s’étirant entre l’Alaska continental et la Russie. Ces îles complètement isolées du reste du monde sont l’assurance d’une aventure unique. Entre volcans actifs, colonies d’oiseaux marins et paysages lunaires, il y a de quoi s’émerveiller face à cette nature exceptionnelle bien préservée.

Malgré la préservation de la nature, il y a bien des régions habitées sur place. Dans l‘île d’Unalaska notamment, on retrouve la ville de Dutch Harbor. C’est le point d’entrée idéal pour explorer ce groupe d’îles fascinant. Toutefois, on peut très bien les explorer sans toucher terre depuis une croisière.

La Route de l’Alaska : Une aventure scénique

S’il est incontestablement fascinant d’observer l’Alaska depuis un bateau de croisière, on peut aussi le découvrir autrement en voiture. Depuis la fameuse Route de l’Alaska, tous les prétextes sont bons pour s’évader.

La Route de l’Alaska s’étire sur plus de 2 000 kilomètres, traversant des paysages en tout genre. Des montagnes majestueuses aux vastes plaines inhabitées, cette route offre une immersion totale dans la nature sauvage de l’Alaska. La population sur place étant plutôt accueillante, vous pouvez vous arrêter dans des villes au nom magique telle qu’Anchorage, Fairbanks et Tok.