Troubles auditifs : quand et qui consulter ?

Une personne âgée atteinte de troubles auditifs

Les troubles auditifs encore appelés troubles de l’audition sont de plus en plus fréquents. Le plus souvent, ils résultent de l’accoutumance régulière et/ou continuelle à des volumes et fréquences de son excessive. Ils peuvent également être congénitaux, dus au vieillissement ou causés par des incidents de l’existence. Ainsi, en fonction de leur nature, les manifestations sont diverses et le spécialiste à consulter n’est pas le même.

La suite de cet article vous donne quelques conseils pour distinguer les différents troubles auditifs, de même que les médecins à consulter pour leur traitement.

A découvrir également : Les plantes : une solution pour une bonne santé ?

Les différents types de troubles auditifs

Un enfant souffrant de troubles auditifs

On distingue plusieurs types de troubles auditifs que sont : la gêne auditive, les douleurs aux oreilles, les acouphènes et la perte de l’audition. La « gêne auditive » se manifeste par une simple difficulté à entendre. Les « douleurs aux oreilles » ou « otalgies » quant à elles, peuvent être provoquées par une inflammation du conduit auditif. Elles doivent être traitées judicieusement.

A lire également : 4 mouvements pour s'étirer efficacement

En ce qui concerne les « acouphènes » se manifestent par des tintements d’oreilles à la suite d’une nuisance sonore. Il en est de même pour « la perte d’audition ». Si le déficit auditif est brusque et intense, elle nécessite la visite chez l’ORL qui se chargera de vous diriger au besoin chez un audioprothésiste. Vous avez la possibilité de consulter un audioprothésiste au Mans. Généralement, si le trouble ne se dissipe pas après quelques heures, consultez un professionnel de l’audition.

L’Oto-Rhino-Laryngologiste (ORL)

L’ORL est le premier recours quand votre problème auditif se manifeste et persiste. Il est compétent dans l’analyse et la prise en charge médicamenteuse ou chirurgicale des troubles affectant le nez, la gorge ou l’oreille. Grâce aux examens d’otoscopie et d’audiométrie, il est en mesure de diagnostiquer l’ampleur de votre déficience auditive et de vous prescrire le traitement approprié en fonction du résultat. L’ORL joue un rôle indéniable, car il est le seul qualifié à vous orienter vers un audioprothésiste afin de corriger votre trouble.

L’audioprothésiste, le spécialiste de l’audition

Ce spécialiste se charge de faire des tests auditifs spécifiquement l’audiogramme, pour évaluer l’intensité de la surdité. Ensuite, il confectionne la prothèse auditive en fonction des éléments suivants :

  • l’intensité de votre perte d’audition,
  • votre style de vie,
  • votre profession,
  • les dimensions de vos conduits auditifs,
  • l’usage et de la commodité,
  • votre budget.

Et pour finir, il vous accompagne dans l’utilisation et l’entretien de votre aide auditive. Toutefois, vous aurez besoin de l’orthophoniste pour compléter le travail de l’audioprothésiste.

L’orthophoniste, un expert de la communication

Une orthophoniste en pleine séance

L’orthophoniste aide à soigner les déficits de la voix et les troubles de l’articulation. Il apprend au malentendant et aux sourds, la lecture du bout des lèvres, le langage des signes ainsi que les techniques pour améliorer leurs insuffisances du langage.

Les troubles auditifs sont variés et provoqués par divers facteurs. Le nombre de personnes en souffrant est croissant. Cependant, en faisant confiance aux professionnels tels que : l’ORL, l’audioprothésiste ou encore l’orthophoniste, vous parviendrez à traiter et corriger votre problème d’audition.

Les signes qui doivent alerter et nécessitent une consultation

Les troubles auditifs peuvent survenir à tout âge, mais ils sont souvent plus fréquents chez les personnes âgées. Les signaux d’alerte varient en fonction de la cause du trouble et de son intensité.

Dans le cas des acouphènes, une perception auditive anormale qui se manifeste par des bruits parasites comme des sifflements ou des bourdonnements dans l’oreille ou la tête, pensez à bien consulter un professionnel dès qu’ils deviennent gênants ou persistants.

Pour les otites externes ou internes, pensez à bien surveiller les douleurs intenses ressenties dans l’oreille ainsi que les écoulements purulents. Ces symptômes nécessitent une consultation rapide auprès d’un ORL pour éviter toute complication.

Chez l’enfant, certains signaux doivent alerter : difficultés à comprendre ce qu’on lui dit malgré le fait qu’il n’y ait pas de problème physique avec son oreille ; manque d’intérêt pour écouter certains types de musique ; demander trop souvent aux gens de répéter ce qu’ils disent ; ne pas répondre lorsque quelqu’un s’adresse directement à eux, etc.

Le diagnostic précoce et la prise en charge rapide permettent souvent d’éviter une aggravation du trouble auditif et ses conséquences sur la qualité de vie quotidienne. Il faut donc être vigilant face aux premiers signaux annonciateurs et ne pas hésiter à consulter un spécialiste si besoin.

Les examens et tests pour évaluer la perte auditive et les traitements disponibles

Une fois que vous avez pris la décision de consulter un spécialiste pour évaluer votre perte auditive, plusieurs examens et tests peuvent être effectués. Ces tests sont conçus pour mesurer l’étendue de la perte auditive et déterminer quelle est sa cause.

Le premier test qui sera probablement effectué est un audiogramme, qui mesure le seuil d’audition en fonction des fréquences sonores. Il peut être réalisé avec des écouteurs ou des haut-parleurs dans une pièce insonorisée ou semi-insonorisée. Si la personne ne peut pas utiliser les écouteurs, on peut aussi réaliser l’examen avec une sonde insérée directement dans le conduit auditif.

Un autre test commun est le tympanogramme. Ce test mesure comment le tympan réagit à la pression atmosphérique et permet d’évaluer si une obstruction physique se trouve dans l’oreille moyenne.

Selon les résultats de ces examens, votre spécialiste pourra recommander différents traitements disponibles adaptés à votre situation particulière.

Les aides auditives sont parmi les traitements les plus courants pour améliorer l’audition chez ceux qui souffrent de troubles légers à modérés. Ces dispositifs électroniques amplifient simplement les sons entrant dans l’oreille afin que ceux-ci soient plus facilement compris.

Pour ceux dont la perte auditive est plus importante, une implantation cochléaire peut être nécessaire. Cette procédure consiste à implanter un petit appareil près du nerf auditif afin qu’il puisse remplacer partiellement ou totalement leur audition.

Il faut prendre en compte les facteurs individuels pour déterminer quelle option convient le mieux à chaque personne. Votre spécialiste sera en mesure de vous conseiller sur la meilleure façon d’améliorer votre audition et de restaurer votre qualité de vie.

Les conséquences des troubles auditifs sur la vie quotidienne

Les troubles auditifs peuvent avoir un impact considérable sur la vie quotidienne des personnes qui en souffrent. Les conséquences sont multiples et variées, allant d’une baisse de l’estime de soi à une diminution de la qualité de vie.

L’un des problèmes les plus courants est la difficulté à communiquer efficacement avec les autres. Les personnes atteintes peuvent avoir du mal à entendre ou comprendre ce que disent leurs proches, ce qui peut entraîner un isolement social et affectif important.

Cela peut aussi causer des difficultés sur le lieu de travail, car il devient difficile pour ces personnes d’interagir avec des collègues ou des clients. Cela peut réduire leur productivité au travail et potentiellement compromettre leur emploi.

Lorsque les gens ne perçoivent pas correctement les bruits environnants, cela peut augmenter le risque d’accidents dans certaines situations comme traverser une rue ou conduire une voiture, par exemple.

Des études ont montré que les individus souffrant de troubles auditifs non traités ont tendance à être plus anxieux et déprimés que ceux qui n’en souffrent pas. La frustration causée par l’impossibilité d’écouter et/ou comprendre correctement ce que disent les autres peut mener à un sentiment généralisé d’impuissance face aux interactions sociales quotidiennes ; cela conduit souvent à retirer progressivement ses relations personnelles et familiales.

Il y a aussi eu des liens entre les troubles auditifs et la démence. Les chercheurs ont découvert que les personnes atteintes de perte auditive modérée avaient deux fois plus de risques de développer des problèmes cognitifs par rapport à celles ayant une audition normale.

Comme on peut le constater, les conséquences d’une perte auditive peuvent être sérieuses et avoir un impact considérable sur la vie quotidienne. Il faut encourager les personnes qui éprouvent des troubles auditifs ou qui pensent en éprouver à consulter rapidement un professionnel pour évaluer leur état et déterminer quelle est la meilleure option de traitement pour eux.

Les mesures de prévention pour préserver son audition

Bien que la perte auditive puisse survenir pour diverses raisons, vous devez noter qu’il existe des mesures préventives visant à maintenir une bonne santé auditive.

La première mesure consiste à éviter l’exposition prolongée aux bruits forts. Le bruit excessif peut causer une perte auditive progressive et irréversible. Vous devez porter des bouchons d’oreille ou un casque antibruit dans les environnements bruyants tels que les concerts, les chantiers ou encore lorsqu’on utilise un outil électrique puissant.

Vous devez aussi éviter le tabac qui est connu pour augmenter le risque de développer une perte auditive. En effet, selon plusieurs études menées par des professionnels de la santé, fumer augmente considérablement le risque d’avoir des problèmes auditifs. Une alimentation équilibrée et riche en vitamines C et E ainsi qu’en zinc contribue également à la préservation du système auditif.

Enfin, vous devez consulter rapidement un professionnel en cas de perte auditive afin que celle-ci ne s’aggrave pas davantage.

En mettant en place ces habitudes simples au quotidien, chacun peut contribuer à la préservation de son capital auditif tout en évitant des problèmes graves plus tard dans la vie.