Insolite : Les nouveaux animaux de compagnies qui font fureur !

4 / 5 ( 5 votes )

Les Français aiment vivre avec des animaux à leurs côtés et partager leur appartement ou leur maison avec eux. Les chats et les chiens sont les animaux qui sont traditionnellement populaires auprès des Français. Mais depuis plusieurs années, la liste des animaux de compagnie n’est plus aussi restrictive et les espèces sont maintenant beaucoup plus nombreuses et diversifiées, allant des araignées et des serpents !

A lire aussi : L’attrape-rêve : Tout comprendre de cet objet légendaire

C’ est ce qu’on appelle Nouveaux animaux de compagnie, ou CNA abrégé. Mais attention, avant d’acheter votre CNA, vous devez bien connaître les règlements parce que vous ne serez pas en mesure d’accueillir tous les CNA si facilement ! Il y a des règles et des procédures à suivre. Nous vous invitons à découvrir ensemble tout ce que vous devez savoir sur le CNA !

Présentation du CNA

Le terme CNA est un terme générique qui désigne tous les animaux de compagnie autres que les chiens et les chats. Le CNA englobe un nombre important d’espèces, telles que :

A voir aussi : Unsplash : La meilleure plate-forme pour vos photos libres de droits

  • Carnivores : furet, vison…
  • Reptiles : serpent, tortue, caméléon, iguane…
  • Rongeurs : hamster, cobaye, gerbille…
  • Arthropodes : araignée, scorpion…
  • Amphibiens : grenouille…

Mais cette liste est loin d’être exhaustive ! Selon les dernières études, les ménages français abritent environ 5 millions de NAC, dont 3,5 millions de petits mammifères, dont des rongeurs. Sur les 1,5 millions autres, nous trouvons beaucoup plus d’espèces exotiques comme des serpents, des araignées ou des porcs !

  • Découvrez quel oiseau domestique choisir ?

Quelle réglementation du CNA en France ?

Animaux domestiques

En ce qui concerne la réglementation française en matière de détention à domicile des animaux, il convient d’abord de faire une distinction entre les animaux domestiques et ceux qui ne sont pas considérés comme des animaux domestiques.

La réglementation des animaux domestiques est régie par le décret ministériel de 11 août 2006, qui précise ce qu’est un animal domestique : « Les animaux domestiques sont des animaux appartenant à des populations animales sélectionnées ou des deux parents appartenant à des populations animales sélectionnées. Une population animale sélectionnée est une population d’animaux qui diffère des populations génétiquement génétiquement les plus proches par un ensemble de caractéristiques identifiables et héréditaires résultant d’une politique de gestion spécifique et raisonnée de l’accouplement. »

La liste des animaux de compagnie est restrictive et comprend :

  • Mammifères (chien, chat, cheval, cochon d’Inde…)
  • Oiseaux (perruche, moineau…)
  • Poissons rares, amphibiens et insectes.

La liste complète des animaux considérés comme domestiques en France est disponible en cliquant sur le lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000789087 Il n’y a pas de restrictions spécifiques pour les animaux domestiques, vous pouvez les posséder comme vous le souhaitez, sans aucune obligation particulière.

Découvrez aussi :

  • Assurance animaux
  • Passeport animal
  • Lapins : Tout savoir sur les lapins !

Animaux non domestiques

Tous les animaux qui ne figurent pas sur la liste des animaux considérés comme domestiques en France sont donc considérés comme non domestiques. Et ici, le règlement est tout à fait différent ! La réglementation des animaux non domestiques est régie par l’arrêté ministériel du 8 octobre 2018.

Dans cet article, les diverses dispositions indiquent clairement que :

  • L’ animal doit avoir un marquage individuel et permanent, qui peut prendre la forme d’un tatouage, par exemple ;
  • L’ animal doit être enregistré dans un fichier national d’identification ;
  • le détenteur de l’animal tient un registre des entrées et sorties de cet animal ;
  • en cas de transfert de l’animal, un certificat contenant les principales caractéristiques de l’animal (nom de l’espèce, âge, sexe…) doit être établi entre le vendeur et l’acheteur. de l’animal.

Le règlement du 8 octobre 2018 prévoit également que, selon l’espèce de l’animal, il existe trois niveaux de rigueur différents en ce qui concerne la garde de l’animal :

  • Première possibilité : l’animal doit faire l’objet d’une déclaration de détention envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception au préfet du service d’exploitation des animaux. Cette déclaration comprend l’identification du demandeur, l’espèce et le nombre d’animaux détenus, ainsi qu’une description des installations et des conditions dans lesquelles les animaux sont détenus.
  • Deuxième option : en plus de la déclaration de l’animal, un certificat de capacité pour l’entretien de l’animal. Il atteste que le propriétaire est capable d’élever l’animal dans de bonnes conditions.
  • Troisième possibilité : pas de restrictions particulières sur la possession de l’animal

La liste détaillée des animaux et la procédure à suivre selon leur numéro peut être obtenu en cliquant sur le lien suivant : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037491137&categorieLien=id#JORFSCTA000037491157

  • En savoir plus sur la chèvre compagnon

Choisissez votre CNA

Trop de gens achètent un animal de compagnie et s’en débarrassent parce qu’ils n’ont pas suffisamment réfléchi à l’avance aux contraintes inhérentes à la possession d’un animal. Le nombre de chiens et de chats abandonnés chaque année est déjà très important… alors imaginez avec le CNA ! Pour cette raison, avant d’acheter un CNA, vous devez savoir pourquoi vous voulez acquérir un animal, mais aussi anticiper les nouvelles contraintes que cela aura dans votre vie : beaucoup de CNA nécessitent un entretien et des soins importants.

Une fois que vous avez tout cela en tête, il est temps de procéder à l’acquisition de votre CNA. Nous vous conseillons fortement de l’acheter dans un célèbre animalerie. Les vendeurs seront en mesure de vous donner tous les conseils nécessaires avant de terminer votre achat. Voici un ordre de grandeur des prix moyens de certains CNA :

  • 45 € pour une tortue ou un iguane vert ;
  • 55 € pour un chinchilla ;
  • 75 € pour un furet ;
  • 190 € pour un python

Dans le budget total, il faut aussi penser à la nourriture du CNA ainsi qu’à son hébergement.

  • Lire aussi — Découvrir l’écureuil coréen !

Tu sais tout maintenant sur le CNA ! Comme vous l’avez vu, il existe en France une réglementation très précise sur la possession de NAC. En lisant notre article, vous saurez exactement quoi faire selon l’animal et le nombre que vous voulez acquérir. Nous vous souhaitons d’agréables moments pour venir avec YourNAC !

Tag : chemise avec costume gris