L’attrape-rêve : Tout comprendre de cet objet légendaire

Le mot attrape-rêve est assez explicite au niveau de son étymologie, il porte la puissance de sa légende. Oui, vous auriez raison de penser que les attrape-rêves sont faits pour éliminer les mauvais rêves, c’est ce qui est à l’origine de leur légende… mais ils sont bien plus que cela, que ce soit au niveau de leur symbolisme ou de leur capacité à décorer un intérieur.

Ces beaux talismans amérindiens ont une histoire riche, ancrée dans la tradition. Ce ne sont pas seulement des accessoires de décoration classiques, mais de véritables talismans porteurs d’une légende ancienne et avec un symbolisme.

Lire également : Gilets Jaunes, on vous dit tout !

Quiconque a un attrape-rêve ou veut en acheter un devrait d’abord lire cet article, pour en savoir un maximum sur cet objet ancestral et mythique. Vous devez connaître la véritable signification des attrape-rêves pour respecter et admirer la culture qui se cache derrière et faire votre choix en connaissant tout de cet objet.

Qu’est-ce qu’un attrape-rêve ?

Juste au cas où vous n’auriez vraiment aucune idée de ce que c’est, un attrape-rêve est un petit talisman rond qui est suspendu à votre lit pour capturer les mauvais rêves et/ou livrer de bons rêves et pensées pendant que vous dormez.

A voir aussi : Quelle est la recette du eliquide La Chose ?

Les capteurs de rêves traditionnels et authentiques étaient fabriqués à partir de cerceaux en bois, avec des sangles en fil, des perles faites à la main, du cuir et des plumes de l’animal dont les amérindiens voulaient s’octroyer les capacités, par exemple, les plumes d’aigle pour le courage.

Les matières organiques et naturelles sont essentielles, même si les contrefaçons sont de moins en moins présentes, Mon Attrape Rêve par exemple, propose des types dit véritables de capteurs de rêves, méfiez-vous cependant de certaines marketplaces, comme Wish, et soyez toujours vigilant.

Les énormes attrape-rêves en plastique avec des fausses plumes aux couleurs vives sont une version commercialisée de l’attrape-rêves amérindien original, vous trouverez plus d’informations sur les raisons pour lesquelles vous ne devriez pas les acheter ci-dessous.

En fait, il y eu à une époque ou tellement de contrefaçons étaient mis en vente que la chambre des congrès Américaine à du mettre en place une loi pour les limiter, mais avec la mondialisation actuelle il faut tout de même se méfier de certaines boutiques parfois peu scrupuleuses.

La légende et l’histoire qui y sont associées

Le fonctionnement du capteur de rêves traditionnel varie légèrement d’une légende à l’autre, mais le sens est toujours le même : attraper les pensées nuisibles ou les mauvais rêves et vous garder en sécurité avec de bons rêves et des pensées positives pendant votre sommeil. Les attrape-rêves étaient à l’origine conçus pour les très jeunes enfants et les bébés, de sorte qu’ils pouvaient être suspendus juste au-dessus de leurs berceaux.

Après l’arrivée des colons, les capteurs de rêves devinrent internationaux et séduisirent le monde entier, notamment au cours des années 70, devenant un symbole de paix lors de la guerre du vietnam.

Au fil des décennies, les attrape-rêves ont pris de nouvelles significations, certaines dans le respect des traditions, d’autres sans, et sont devenus des symboles pour divers mouvements, comme le mouvement pan-indianiste non violents.

Diverses cultures amérindiennes ont des capteurs de rêves, ou une version de ceux-ci, tissés dans leurs traditions. Mais c’est de la culture Ojibwe (peuple indigène originaire du nord du Midwest des États-Unis et du Canada) que la majorité des historiens s’accordent à dire que l’attrape-rêves est originaire.

La légende se concentre sur Asibikaashi, la femme araignée. Elle était la protectrice spirituelle du peuple Ojibwe, protégeant les enfants du mal et la tribu des cauchemars, car chez eux, les cauchemars étaient vu comme des présages du futur et devaient ainsi être totalement contrôlés.

Au fur et à mesure que leur peuple se répandait à travers le pays, Asibikaashi avait plus de mal à protéger tout le monde de loin. Ainsi, le capteur de rêves a été créé pour leur permettre de se protéger des rêves.

La toile à l’intérieur du cerceau de saule, comme une toile d’araignée, attrape les mauvaises pensées ou les esprits qui s’attardent, pas spécifiquement pour les mauvais rêves.

À partir de là, la légende se ramifie avec différentes significations et histoires selon qui raconte l’histoire des capteurs de rêves.

Beaucoup pensent que l’attrape-rêves attrape les mauvais rêves via ses toiles, tandis que les bons rêves filtrent à travers le fil, la gemme ou la perle au centre. Lorsque les premiers rayons du soleil touchent le capteur de rêves le matin, ces mauvais rêves piégés sont détruits, les autres ont déjà glissé dans l’esprit du dormeur.

Comme pour Ojibwe, les légendes Lakota sur les capteurs de rêves commencent par un être spirituel associé aux araignées. En l’occurrence, Iktomi a créé le capteur de rêves pour capturer les bonnes idées sur le Web afin qu’elles ne soient pas perdues, mais laisser les mauvaises idées filtrer à travers le trou central et simplement passer indemnes.

L’attrape-rêves lui-même est aussi un symbole – le cerceau parfaitement rond est un symbole du cercle de la vie, du soleil et de la lune. Les plumes douces et duveteuses (souvent des plumes de hibou) sont les échelles que les bons rêves font flotter dans votre esprit.

De plus, le nombre de points où le fil palmé touche l’intérieur du cerceau est symbolique. 13 points représentent les phases de la lune, 8 pour les jambes de la femme araignée, 7 pour les prophéties, 6 pour l’aigle et 5 pour une étoile.

Des perles sacrées et des jetons peuvent également être ajoutés parmi les plumes.

Enfin, les pierres précieuses ou les pierres du capteur de rêves peuvent représenter de bons rêves ou, s’il n’y a qu’une seule pierre, représenter le créateur du monde.

C’est pourquoi comprendre le symbolisme et l’histoire des capteurs de rêves est important

Les attrape-rêves sont étroitement liés aux légendes ancestrales et nobles des Amérindiens. Est-il donc juste que les gens du monde entier achètent des attrape-rêves sur un coup de tête ou simplement parce qu’ils sont « jolis » ?

L’attrape-rêves devrait être un symbole d’unité entre les communautés amérindiennes, et non une décoration en plastique sur-commercialisée et mal utilisée, fabriquée en Chine et finalement oubliée dans une décharge.

C’est là qu’intervient l’appropriation culturelle. Il est controversé, et franchement offensant à notre avis, d’adopter un morceau de tradition d’une culture sans même essayer de comprendre et de respecter les origines et le sens qui se cachent derrière.

L’appréciation culturelle, en revanche, doit être saluée. Posséder un attrape-rêve, comprendre et respecter sa signification et soutenir le peuple amérindien doit être encouragé.

C’est pourquoi nous vous recommandons d’acheter des attrape-rêves auprès d’artisans traditionnels amérindiens. Vous les trouverez en vente dans des boutiques spécialisées ou en ligne. Il vous suffit de rechercher des boutiques de cadeaux tribales ou d’assister à des événements amérindiens pour en savoir plus sur la culture associée à cet objet légendaire.

Offrir des capteurs de rêves aux nouveau-nés et aux jeunes enfants est une belle façon d’honorer le sens original du capteur de rêves et de respecter les légendes derrière eux en transmettant l’histoire d’une génération à l’autre.

Les critères de choix du capteur de rêve

Il existe différentes sortes de capteurs de rêve et vous devrez faire votre choix en fonction de ce que vous recherchez précisément.

Prenez tout d’abord en compte la taille, il existe des modèles géants comme des modèles miniatures, les premiers étant destinés à décorer des grands espaces, parfois d’extérieur, et les seconds étant plutôt adaptés à décorer des petits espaces, comme une voiture par exemple.

Ensuite, prenez bien en considération le fait que l’attrape-rêve n’existe pas seulement au format Amérindien, mais il existe aussi des modèles en macramé et des motifs fantaisie, comme les capteurs de rêve licornes ou des modèles à LED.

Enfin, les couleurs sont importantes, surtout si l’aspect décoratif est important, le noir et le blanc permettront par exemple une mise en valeur des autres éléments de la pièce, quant aux modèles marron et vert, ils s’accorderont plus à leur environnement.

Les questions les plus courantes

Beaucoup de questions sont associées aux capteurs de rêves, alors voici tout ce qu’il faut savoir sur cet objet ancestral issu de la tradition amérindienne.

Ou le choisir ?

Préférez des boutiques spécialisées, comme Mon Attrape-Rêve, dont nous avons déjà évoqué le nom, mais les boutiques spécialisées sont généralement un choix sûr, sur les places de marché comme Amazon ou Nature et Découvertes, il s’agit souvent de vendeurs tiers, alors, posez bien la question au vendeur sur la composition de son capteur de rêve.

Ou le placer ?

Vous pouvez le mettre ou vous le souhaitez, il est traditionnellement mis au-dessus de la tête de lit, mais que ce soit en intérieur ou en extérieur, vous pouvez le placer ou vous le souhaitez pour la décoration.

Comment le purifier ?

Vous pouvez utiliser de la sauge et le faire dans un environnement calme qui possède un niveau énergétique très calme. La purification est surtout symbolique.

Agit-il vraiment sur les cauchemars ?

Pour les enfants de moins de 6 ans oui, car ils croient souvent aux capacités de cet objet et cela rassure leurs esprits, leur permettant de bien dormir.

Conclusion

Si vous cherchiez une explication scientifique du fonctionnement des capteurs de rêves, vous allez être déçu. Les capteurs de rêves sont de superbes talismans avec une belle histoire et une signification légendaire derrière eux.

Le simple fait de respecter et d’honorer la tradition de votre attrape-rêve lorsque vous l’accrochez au-dessus de votre lit vous laissera le sourire aux lèvres et de beaux rêves en tête !